jeudi 15 mai 2008

Compte rendu Ardennes trophy du 12/05/08

J-1.
Je prépare mon vélo et là je me rend compte que je n'ai plus de frein arrière. Rien pour le purger et pas de frein de rechange. A ce stade, j'ai de gros doute sur ma participation le lendemain. J'appelle plusieurs personnes pour savoir si elles peuvent me dépanner en vain.
Heureusement mon beau frère possède un vtt.

Le jour J.
Levé à 5h30 pour finir de préparer les affaires et départ à 6h30 pour 2h de route jusqu'à Theux. Le beau temps est de la partie avec en prime la chaleur (jusqu'à 28°).
Arrivé sur place, je vais chercher mon dossard. Je suis inscrit sur la liste avec le dossard 197. Malheureusement, mon sachet n'existe pas. Je me retrouve donc avec un dossard très important mais avec quand même un départ en 1ère ligne.

9h50 arrivé sur la ligne de départ, je me rend compte qu'il n'y a pas un vélo à moins de 2000€ sauf le mien. Mais le vélo ne fait pas tout. Je me retourne et j' aperçois Grégory Cucheval et Pascal Poncet. Il y a aussi un coureur de Bully les Mines.





La zone de départ.





Le départ est donné avec 10 min de retard.




La côte du départ est longue de 2.5km.




Je prends un départ prudent. Les premiers km sont difficiles à gérer, beaucoup de coureurs, beaucoup de poussière.

Je décide de manger 1/4 de barre énergétique tout les 5km pour éviter la fringale. Tout ce passe bien, j'ai de bonne sensation malgré le vélo qui n'est pas le mien.

Je m'arrête au deuxième et troisième ravitaillement pour manger et surtout boire car il fait très chaud.

Arrive le 55 ème km. En bas d'une longue et grosse descente, je me déporte dans une rigole pleine de gros cailloux. Et là c'est le drame, les deux chambres à air explosent complètement.

J'essaye de mettre une bombe anti crevaison mais le trou est trop important. Je suis obligé d'abondonner.


video

C'est une grosse déception car je m'étais bien préparé et en plus le beau temps était de la partie. C'est un type de parcours que j'apprécie (style forestière). En tout cas l'année prochaine j'y retournerais certainement.

Aucun commentaire: